Partager

Le président du CSFPT

 

En application des dispositions de l'article 8 de la loi statutaire n°84-53 du 26 janvier 1984, le Conseil supérieur de la fonction publique territoriale est présidé par un représentant des collectivités locales. Depuis septembre 2011, c'est Monsieur Philippe LAURENT, Maire de Sceaux (Hauts-de-Seine), qui exerce cette fonction, étant ainsi devenu le cinquième président de cette institution depuis sa création.

 

PHILIPPE LAURENT

Biographie

 

Né en 1954 à Hautmont dans le Nord, Philippe Laurent est maire de Sceaux (UDI), secrétaire général de l’Association des maires de France (AMF) et président du Conseil supérieur de la fonction publique territoriale (CSFPT).

Militant, élu, puis dirigeant local de l’UDF (depuis 1977) et de l’UDI (depuis 2012), Philippe Laurent s’engage sur le terrain municipal (conseiller municipal en 1977, adjoint au maire en 1983 et maire de Sceaux depuis 2001), intercommunal (vice-président de la communauté d’agglomération des Hauts-de-Bièvre, puis du territoire Vallée-Sud Grand-Paris depuis 2003) et départemental (conseiller général de 1998 à 2011 et vice-président du conseil général des Hauts-de-Seine de 2003 à 2007). Il a été élu conseiller régional d’Ile-de-France en décembre 2015.



Ingénieur de l’Ecole Centrale de Paris (1976) et diplômé de l’Institut d’Etudes Politiques de Paris (1977), Philippe Laurent est un professionnel du conseil en organisation et en finances, d’abord au sein de grands cabinets, puis en créant sa propre entreprise de conseil qui a compté jusqu’à 30 collaborateurs (1991-2006). Il a ainsi accompagné pendant vingt-cinq ans plus de 1000 collectivités locales dans le domaine du management, de la gestion et de la communication financière, de l’intercommunalité, de la fiscalité locale et de la mise en place d’outils de gestion.



Il a participé à plusieurs ouvrages collectifs et, en 2009, il publie « Décentralisation : en finir avec les idées reçues », ouvrage dans lequel il défend le bilan de la décentralisation et la gestion publique de proximité, en promouvant de nouvelles avancées. Il a enseigné à Paris-Dauphine et à Paris 1 et est aujourd’hui professeur associé au CNAM.



Il s’est vu confier de nombreuses responsabilités dans différents domaines dont les finances publiques (président de la commission des finances et de la fiscalité de l’AMF depuis 2002, membre du comité des finances locales, vice-président du Conseil national d’évaluation des normes (CNEN)), le logement (membre du conseil fédéral de la Fédération nationale des OPH), l’urbanisme et l’architecture (président du CAUE 92 et de l’Union régionale des CAUE d’Ile-de-France, vice-président de la fédération nationale des CAUE), la culture (président de la Fédération nationale des collectivités pour la culture – FNCC – de 2011 à 2014), la construction européenne (président délégué de l’AFCCRE et membre du bureau exécutif du CCRE) et la fonction publique. Il est élu président du Conseil supérieur de la fonction publique territoriale en 2011, réélu à l’unanimité en 2015.



Le Premier ministre Manuel Valls lui confie en juillet 2015 une mission d’évaluation du temps de travail dans la fonction publique. Philippe Laurent a remis ce rapport au Premier ministre en mai 2016.

Il devient par ailleurs secrétaire général de l’Association des maires de France en 2014, et est également vice-président de l’Association des petites villes de France.



Philippe Laurent a initié, avec plusieurs autres élus, le projet de la Métropole du Grand Paris (MGP). Dès 2001, il intervient à un événement fondateur de la Métropole, le séminaire « Paris et les collectivités territoriales du coeur de l’Île-de-France : quelles formes de coopération ? ». Il se positionne clairement en faveur d’une coopération institutionnelle, « lieu de la solidarité financière et fiscale ».



Membre actif de la Conférence métropolitaine dès sa création en 2006, il participe à la création du syndicat mixte Paris-Métropole en 2009, dont il anime le groupe de travail « logement », avant d’en devenir le président de 2012 à 2013, et dont il est aujourd’hui vice-président. Il est également membre du comité de pilotage de la mission de préfiguration de la Métropole du Grand Paris, pour laquelle il a dirigé le groupe de travail « ressources humaines » et a animé le groupe de travail « finances ». Le président de la MGP lui a confié l’animation du Conseil de développement de la Métropole du Grand Paris, créée le 1er janvier 2016.



Philippe Laurent est officier dans l’ordre national de la Légion d’Honneur.

###

 

Ingénieur de l'Ecole Centrale de Paris (1976)

Diplômé de l'Institut d'Etudes Politiques de Paris, section économie-finances (1977)

 

Officier de la Légion d’Honneur

 

Enseigne de vaisseau de 1ère classe (er)

 

Ingénieur-conseil

Professeur associé au Conservatoire national des Arts et métiers (CNAM), chaire de gestion des collectivités locales

 

Maire de Sceaux (Hauts-de-Seine)

Vice-président de la communauté d’agglomération des Hauts-de-Bièvre

Président du syndicat mixte d’étude Paris-Métropole

 

Président du Conseil supérieur de la fonction publique territoriale (CSFPT), en charge d’un rapport d’évaluation du temps de travail dans les trois versants de la fonction publique confié par le Premier ministre Manuel Valls et remis en mai 2016

 

Président de la Fédération nationale des collectivités territoriales pour la Culture (FNCC)

 

Vice-président national de l’Association des maires de France (AMF)

Membre du bureau permanent de l’AMF

Président de la commission des Finances et de la fiscalité de l’AMF

 

Président du Conseil d'Architecture, d'Urbanisme et d'Environnement des Hauts-de-Seine (CAUE 92)

Président de l'union régionale des CAUE d'Ile-de-France

Vice-président de la fédération nationale des CAUE

 

Membre du Comité des Finances Locales

Membre de la Commission consultative pour l’évaluation des charges (CCEC)

Vice-président de la Commission consultative de l’évaluation des normes (CCEN)

 

Président délégué de l’Association française du Conseil des communes et régions d’Europe (AFCCRE)

Président de la commission « Europe et service publics » de l’AFCCRE

 

Membre du bureau du Mouvement Européen France (MEF)

 

Membre de la commission régionale du Patrimoine et des sites d’Ile-de-France

 

Membre fondateur et trésorier de l’association « Centre Ville en Mouvement »

 

Fonctions politiques

président de la section de Sceaux de l’UDF de 1995 et 2007

membre du bureau de la Fédération des Hauts-de-Seine de l’UDF de 1998 à 2007

membre du bureau politique national de l’UDF de 2002 à 2007

membre du bureau politique national de l’Union des Démocrates et Indépendants (UDI) depuis 2012

coordonnateur de l’UDI à Sceaux depuis 2012

membre du bureau de l’Institut de formation démocrate et indépendant (IFDI) depuis 2005

membre du bureau de la Fédération des élus démocrates et indépendants (FEDI) depuis 2013

 

Mandats exercés

1977-1980 : conseiller municipal de Sceaux

1980-1983 : conseiller municipal délégué, chargé de la Propreté

1983-1989 : adjoint au maire chargé des Finances

1989-1995 : adjoint au maire chargé des Finances et de la Culture

1995-2001 : adjoint au maire chargé des Finances, de l’Informatique, de la Vie scolaire et périscolaire et de la coordination Ecoles - Culture – Sports

1998-2011 : conseiller général des Hauts-de-Seine (canton de Sceaux)

2003 - 2007 : vice-président du conseil général des Hauts-de-Seine

depuis mars 2001 : maire de Sceaux, réélu en mars 2008 et mars 2014

depuis janvier 2003 : vice-président de la communauté d’agglomération des Hauts-de-Bièvre

depuis juin 2009 : vice-président du syndicat mixte Paris-Métropole

depuis décembre 2012 : président du syndicat mixte Paris-Métropole

depuis janvier 2016 : président du Conseil de développement et de l’Assemblée des maires au sein de la Métropole du Grand Paris

 

Carrière professionnelle

1976-1979 : cadre à la direction financière internationale de Renault

1979-1981 : directeur des études du Mouvement National des Elus Locaux et rédacteur en chef de L’Elu Local (mensuel)

1981-1983 : directeur de L’Economie (hebdomadaire)

1983-1988 : ingénieur en chef chez Bossard Consultants, département Collectivités locales

1988-1991 : directeur général de Finacor Collectivités Locales

1991-2006 : fondateur et président-directeur général de PHILIPPE LAURENT CONSULTANTS

depuis 2007 : professeur associé au CNAM

 

Ouvrages publiés

"La communication financière des collectivités locales” (Ed. Lettre du Cadre, 1993)

"La stratégie financière des collectivités locales” (Ed. LGDJ, 1995, 1997)

"La M14, enjeux et mise en œuvre” (Ed. Sorman, 1995)

“La comptabilité des communes” (Ed. LGDJ, 1998, 2000)

“Les collectivités locales et l'euro” (Ed. LGDJ, 1999)

“Décentralisation : en finir avec les idées reçues” (Ed. Lextenso - LGDJ, 2009)

 

Elu local depuis 1977 à Sceaux (Hauts-de-Seine), dont il a été élu conseiller général de 1998 à 2011 et maire en mars 2001 (réélu en 2008), Philippe Laurent est professionnel du conseil et a accompagné pendant vingt-cinq ans près de 1000 collectivités locales dans le domaine du management, de la gestion et de la communication financières, de l’intercommunalité, de la fiscalité locale et de la mise en place d'outils de gestion.

Il a créé en 1991 sa propre entreprise de conseil spécialisée dans la gestion locale, qui a compté jusqu’à 28 collaborateurs, et qu’il a cédée en 2006.

Il est l'auteur de plusieurs ouvrages et de nombreux articles, interventions et conférences sur la gestion publique locale, la décentralisation et la gouvernance locale.

Il préside ou participe à de nombreuses instances de réflexion et de proposition dans ces domaines, et notamment aux instances consultatives nationales. Il préside notamment le Conseil supérieur de la fonction publique territoriale (CSFPT).

Il exerce des responsabilités dans de nombreuses associations de collectivités locales en France.

Il enseigne au CNAM.

 

Partager